Alternatives / Informations / Sujets / Discussions autour des Pectus
Idée d'une nouvelle opération pour le PE

Idée d'une nouvelle opération pour le PE

Message par OliverTwist le Vendredi 30/03/2012 19:20:29


Je cherche un ou des chirurgiens pour leur présenter une idée révolutionnaire pour opérer les PE. Je suis ingénieur et j'ai voulu trouver une solution meilleure que celle existantes pour corriger mon PE.

===>
Il n'y aurait plus de grandes cicatrices, que des petites.
De plus il n'y aurait (quasiment) pas de corp étranger dans le thorax, tout le travail se faisant de l'extérieur depuis une plaque pectorale (fibre de carbonne ou plastique).
Là il s'agit vraiment de chirurgie mini-invasive!

Outre le côté mini-invasif, Les avantages sont multiples :
* possibilités de doser chaque jour la force de correction
* possibilité de doser les forces sur chaque point de traction
* donc possibilité de traiter des PE asymétriques ou atypiques
* souplesse mécanique du dispositif permettant toutes activités, sport, danse, etc.
* plaque pectorale amovible à tout moment par le patient

Le seul inconvénient notable est le port de cette discrète et légère plaque pectorale, dissimulable sous les vêtements.

Appel tous qui ceux qui pourraient me donner les coordonnées d'un chirurgien susceptible d'innover dans le traitement de cette pathologie très injustement minimisée.
Le procédé lui sera expliqué en détail, à lui de l'évaluer. A priori je pense que cette opération serait réalisable en moins une heure tout compris, avec des risques bien inférieurs.

PS : Précision, je ne cherche aucun bénéfice dans cette démarche. Je suis volontaire pour la tester sur moi!

Dernière édition par OliverTwist le Vendredi 06/04/2012 18:46:32, édité 1 fois.
OliverTwist
Pectusien(ne) touriste
 
Message(s) : 9
Inscription : Vendredi 30/03/2012 18:35:21

Re: Idée d'une nouvelle opération pour le PE

Message par Arkenciel le Dimanche 01/04/2012 1:42:27

OliverTwist a écrit :Je cherche un ou des chirurgiens pour leur présenter une idée révolutionnaire pour opérer les PE. Je suis ingénieur et j'ai voulu trouver une solution meilleure que celle existantes pour corriger mon PE.

===>
Il n'y aurait plus de grandes cicatrices, que des petites.
De plus il n'y aurait (quasiment) pas de corp étranger dans le thorax, tout le travail se faisant de l'extérieur depuis une plaque pectorale (fibre de carbonne ou plastique).
Là il s'agit vraiment de chirurgie non invasive!

Outre le côté non invasif, Les avantages sont multiples :
* possibilités de doser chaque jour la force de correction
* possibilité de doser les forces sur chaque point de traction
* donc possibilité de traiter des PE asymétriques ou atypiques
* souplesse mécanique du dispositif permettant toutes activités, sport, danse, etc.
* plaque pectorale amovible à tout moment par le patient

Le seul inconvénient notable est le port de cette discrète et légère plaque pectorale, dissimulable sous les vêtements.

Appel tous qui ceux qui pourraient me donner les coordonnées d'un chirurgien susceptible d'innover dans le traitement de cette pathologie très injustement minimisée.
Le procédé lui sera expliqué en détail, à lui de l'évaluer. A priori je pense que cette opération serait réalisable en moins une heure tout compris, avec des risques bien inférieurs.

PS : Précision, je ne cherche aucun bénéfice dans cette démarche. Je suis volontaire pour la tester sur moi!



Je soutiens cette initiative !

Je vais réfléchir et surtout en parler aux autres membres de l'Administration.

Arkenciel

PS: Sujet déplacé dans le sous-forum pectus que je viens de déverrouiller.
Dernière édition par Arkenciel le Vendredi 06/04/2012 22:14:26, édité 2 fois.
A LIRE AVANT DE POSTER SVP
Opéré à Lille le 15/07/09 - ablation le 30/12/09
Je suis contre le NUSS pour ces raisons.
Arkenciel
Admin'
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 864
Âge : 34
Inscription : Jeudi 01/05/2008 12:56:58
Présentation

Message par OliverTwist le Lundi 02/04/2012 16:52:47

Dès lors qu'il s'agit d'innover l'inertie est grande, alors un grand Merci à toi Arkenciel de soutenir mon initiative! Non ce n'est pas un poisson d'avril, sachant les souffrances diverses des PEsiens ce serait quand même de mauvais goût, non?

C'est une idée pour laquelle j'ai déjà imaginé un certain nombre d'options pour pallier les inconnues liées à mon ignorance de la Chirurgie moderne.

Je souligne que cette intervention est légère comparée aux existantes. Il est a priori possible de la réaliser sans hospitalisation. La mise en traction par la pose de la plaque pectorale ne s'opère qu'une fois la cicatrisation de l'opération achevée.
OliverTwist
Pectusien(ne) touriste
 
Message(s) : 9
Inscription : Vendredi 30/03/2012 18:35:21

Message par Arkenciel le Mardi 03/04/2012 15:14:33

OliverTwist a écrit :Dès lors qu'il s'agit d'innover l'inertie est grande, alors un grand Merci à toi Arkenciel de soutenir mon initiative! Non ce n'est pas un poisson d'avril, sachant les souffrances diverses des PEsiens ce serait quand même de mauvais goût, non?

C'est une idée pour laquelle j'ai déjà imaginé un certain nombre d'options pour pallier les inconnues liées à mon ignorance de la Chirurgie moderne.

Je souligne que cette intervention est légère comparée aux existantes. Il est a priori possible de la réaliser sans hospitalisation. La mise en traction par la pose de la plaque pectorale ne s'opère qu'une fois la cicatrisation de l'opération achevée.


Mea culpa pour le poisson d'avril :?
Il était un peu tard et il y a beaucoup de gens plein d'humour ici alors je me suis demandé ^^

En tout cas, excellente initative, j'ai dupliqué le sujet dans la partie admin du forum et demandé l'avis du reste de l'Equipe.

Ark'
A LIRE AVANT DE POSTER SVP
Opéré à Lille le 15/07/09 - ablation le 30/12/09
Je suis contre le NUSS pour ces raisons.
Arkenciel
Admin'
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 864
Âge : 34
Inscription : Jeudi 01/05/2008 12:56:58
Présentation

Message par Brice57 le Mercredi 04/04/2012 23:48:46

Bonjour à toi,

Juste un petit rectificatif. Le principe d'une chirurgie c'est d'être invasif! Je comprends donc pas comment tu peux proposer une chirurgie non invasive; c'est un contre sens. Le fait qu'il y ai des cicatrices dans ton modèle prouve qu'il y a un côté invasif!! Après on peut réduire le degré du caractère invasif de l'intervention : ça sera donc plutôt une technique mini-invasive !! (mais c'est déjà nettement mieux!!:D)

Ensuite je suppose qu'il y aura plusieurs "contacts" entre le sternum ou les côtes plus probablement et la plaque à l'extérieur, c'est à dire une communication entre l'extérieur et l'intérieur de l'organisme. Ces contacts seront certainement les points de traction et les lieux de clipsage de la plaque je suppose. Ce type de contact transcutané expose tout de même à un risque infectieux. Les petits points d'ancrage qui vont sortir pour clipser la plaque risque de frotter en plus lorsque la plaque sera enlevée (quoiqu'en mettant des pansements dessus et à mon avis il y aura pas besoin de l'enlever souvent)... à voir!!!!

Le reste ça doit être des calculs de forces; et une histoire de biomatériaux mais tu es ingénieur donc je suis pas trop inquiet (quoique si tu es ingénieur agronome ^^) !! Héhé pourquoi pas!! Bon courage!!
Idée sympathique en tout cas (ça me fait penser aux orthodontistes!!) :
Brice57
Pectusien(ne) touriste
 
Message(s) : 1
Inscription : Mercredi 04/04/2012 23:20:58

Message par OliverTwist le Jeudi 05/04/2012 1:56:04

Bonjour Brice,

Merci pour la correction, il convient en effet d'utiliser le terme consacré : mini-invasive est le terme que j'aurais du employer.
Je vais essayer de corriger cela.

Et merci pour tes questions auquelles je vais essayer de répondre.

Ton objection concernant les risques d'infections liées au passages transcutanés constitue une de mes inconnues. On voit bien souvent des broches métalliques passer à travers la peau pour soigner des fractures graves mais je ne sais pas si cela est faisable sur du long terme. A noter que le délai de traitement serait logiquement identique à celui des procédures existantes... mais il pourrait même être plus long car ce système devrait pouvoir fonctionner durant la croissance.

Le principe de base de l'opération est d'éviter de pénétrer dans la cage thoracique, pour parvenir à un résultat il faut donc travailler en tirant de l'extérieur plutôt qu'en poussant de l'intérieur.

***
Transmission de la traction :
La jonction entre les points d'accroche sous la plaque et les points de tractions internes serait à mon avis à réaliser avec des fils souples (type fil de pêche) ou de toutes façons avec un élément souple (ressort?) évitant la gêne des mouvements et évitant aussi de transmettre des chocs éventuels. Ce type de transmission permet aussi de conserver une traction constante que l'on pourrait régler périodiquement avec un dynamomètre.

Note sur les forces de traction : il ne sera pas nécessaire de tirer fort sur chacun des points, les forces s'additionnant. La constance de la traction dans le temps permettra d'arriver au résultat souhaité. Périodiquement on retendra les fils ou ressorts pour maintienir la tension constante.

***
Mais comment "attraper" les côtes ou le sternum?
option 1 : On pourrait avoir recours à de petites plaques métalliques fixées avec plusieurs vis pour éviter de pénétrer profondément dans l'os - spécialement pour les côtes. sous ou sur lesquelles serait accroché le fil de traction intercutané.

option 2 : On pourrait faire passer, à l'aide d'un genre d'endoscope, un fil de traction derrière la côte, voire l'enrouler un ou deux tours ou le nouer de façon à ce qu'il soit maintenu en place et que le point de traction ne bouge pas. A noter que dans ce cas les cicatrices sont quasi inexistantes.

Après avoir rédigé il me paraît que la solution à base de plaques et de vis est la meilleure car elle assure solidement le maintien en place du point de traction et s'adapte aussi à tout point du sternum. On peut peut-être aussi combiner les deux.

PS: Je ne suis pas ingénieur à Grenoble mais en conception de logiciels, rien à voir avec la choucroutte non plus...
OliverTwist
Pectusien(ne) touriste
 
Message(s) : 9
Inscription : Vendredi 30/03/2012 18:35:21

Message par ciboulette le Jeudi 05/04/2012 14:11:32

Bonjour OliverTwist,

Pourquoi ne pas prendre contact avec des chirurgiens pour leur proposer? C'est peut être naïf de ma part mais certain accepterons surement de t’écouter.

Cécile
carpe diem
ciboulette
Air PectusLand, Vol 1023
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 250
Âge : 41
Inscription : Jeudi 16/11/2006 23:44:31
Localisation : essonne
Présentation / Photos

Message par OliverTwist le Jeudi 05/04/2012 15:53:12

Bonjour Cécile.
Merci quand même mais comme je l'indique dans mon premier message c'est justement ce que j'essaye de faire ici. Je compte sur tous ceux qui ont été ou sont en contact avec des chirurgiens de chirurgie thoracique pour leur passer l'information et un lien sur ce thread. Sachant le temps qu'il faut pour avoir un chirurgien directement au téléphone et qu'il y a de nombreuses possibilités qu'il n'ait pas envie de changer de procédure, je pense que c'est beaucoup mieux d'en parler ici.
Dernière édition par OliverTwist le Vendredi 06/04/2012 18:48:38, édité 1 fois.
OliverTwist
Pectusien(ne) touriste
 
Message(s) : 9
Inscription : Vendredi 30/03/2012 18:35:21

Message par gazelle le Jeudi 05/04/2012 16:20:27

Bonjour OliverTwist,
Je viens de lire ton message et trouve ton intention tout à fait bonne. Dans ta proposition il y a le souci que soulève Brice :

Brice57 a écrit :Ensuite je suppose qu'il y aura plusieurs "contacts" entre le sternum ou les côtes plus probablement et la plaque à l'extérieur, c'est à dire une communication entre l'extérieur et l'intérieur de l'organisme. Ces contacts seront certainement les points de traction et les lieux de clipsage de la plaque je suppose. Ce type de contact transcutané expose tout de même à un risque infectieux. Les petits points d'ancrage qui vont sortir pour clipser la plaque risque de frotter en plus lorsque la plaque sera enlevée (quoiqu'en mettant des pansements dessus et à mon avis il y aura pas besoin de l'enlever souvent)... à voir!!!!


l'attache poserait problème pour le cisaillement que cela produirait sur les points d'encrage des fils... (cela pose déjà problème avec les attèles-agraffes ancrées aux côtes qui les usent par l'effet des mouvements respiratoires).

As-tu un projet constitué à présenter à un chirurgien autre que les explications que tu nous présente ici ?
Gazelle - Administrateur
Opérée à Strasbourg le 28/02/2006

http://www.pectus.fr/
gazelle
Galinette sandrée
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 3118
Âge : 38
Inscription : Samedi 26/03/2005 15:03:59
Localisation : Hossegor
Présentation

Message par OliverTwist le Jeudi 05/04/2012 16:50:26

Bonjour Gazelle, je n'ai rien fait d'autre que réfléchir au problème. Les chirurgiens utilisent probablement un certain formalisme pour décrire une opération et je ne le connais pas.
A quoi fais tu référence quand tu parles de ces attelles?

Les cisaillements sont limités par la souplesse de la transmission, il ne s'agit pas de pièces mécaniques rigides. Il faut garder à l'esprit que l'on peut obtenir un résultat durable en tirant sur chaque point avec une force équivalente à quelques dizaines de grammes seulement. Ce type d'action dans la durée est beaucoup plus efficace qu'une action ponctuelle et brutale telle que les procédures actuellement réalisées et présente l'avantage d'être peu traumatisante. Si cisaillement il y a ce sera avec des forces minimes. La transformation sera très progressive. A la moindre inflamation on peut stopper la traction pour un temps d'adaptation. Au dessus de la peau on peut envisager une petite plaque (rondelle) qui éviterait le cisaillement de celle ci et permettrait au fil de tension de changer d'angle sans endommager la peau autour de la perforation.

Il est évident pour moi que ce n'est pas à moi de mettre au point l'opération, mais à un chirurgien, sinon je l'aurais faite moi même dans mon garage :-). Cependant les bonnes idées ne viennent pas toujours du sérail, au contraire. Avec du bon sens on peut proposer des pistes qui peuvent s'avérer pertinentes.

Merci à toi d'avoir contribué.

J'encourage ceux qui auraient des questions ou des suggestions à les poster!
OliverTwist
Pectusien(ne) touriste
 
Message(s) : 9
Inscription : Vendredi 30/03/2012 18:35:21

Message par orlando le Jeudi 05/04/2012 17:49:46

Le seul problème vient de l'absence de raccourcissement des cartilages , à l'origine de nos malformations .
Je crois que ce système de plaque a déjà été tenté à l'étranger. Il existe d'autres méthodes qui tentent de résoudre nos problèmes , en aspirant vers l'extérieur sternum et côtes . Il s'agit de ceintures employées au Brésil et en Australie. Sans parler du vacuum cleaner déjà utilisé à Lille sur les enfants .
orlando
Maître(sse) pectusien(ne)
 
Message(s) : 1357
Âge : 70
Inscription : Mardi 27/06/2006 8:19:44
Localisation : sud-ouest
Présentation / Photos

Message par gazelle le Jeudi 05/04/2012 18:31:05

Pour le cisaillement des attèles sur les côtes je parle en connaissance de cause puisqu'elles ont usé mes côtes aux points d'encrage en fait...
orlando a écrit :Le seul problème vient de l'absence de raccourcissement des cartilages , à l'origine de nos malformations.

+1 avec Orlando, c'est bien la longueur des cartilages qui entrent en contact qui donne la "bosse" ou le "creux"...

Toute idée est bonne à prendre, je te demandais si tu avais un "projet" pour le transmettre si jamais un chir voulait en savoir plus sur ton projet.
Gazelle - Administrateur
Opérée à Strasbourg le 28/02/2006

http://www.pectus.fr/
gazelle
Galinette sandrée
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 3118
Âge : 38
Inscription : Samedi 26/03/2005 15:03:59
Localisation : Hossegor
Présentation

Message par Arkenciel le Jeudi 05/04/2012 20:25:39

orlando a écrit :Le seul problème vient de l'absence de raccourcissement des cartilages , à l'origine de nos malformations .

En même temps, c'est pareil pour l'opération Nuss, ça ne l'empêche pas d'être faite ni de fonctionner dans pas mal de cas si l'on en croit les résultats des gens sur ce forum ou en général.
A LIRE AVANT DE POSTER SVP
Opéré à Lille le 15/07/09 - ablation le 30/12/09
Je suis contre le NUSS pour ces raisons.
Arkenciel
Admin'
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 864
Âge : 34
Inscription : Jeudi 01/05/2008 12:56:58
Présentation

Message par OliverTwist le Vendredi 06/04/2012 17:28:01

Gazelle : je n'e sais pas de quels points d'ancrage tu parles mais je vais essayer de rester concentré sur cette nouvelle opération et sa faisabilité éventuelle. Non je n'ai rien formalisé d'autre que de rédiger mon idée et de la poster ici, cela me paraît suffisant pour le moment car la description peut évoluer en fonction des réflexions des autres membres. Pour le moment ce n'est qu'une idée, ce sera un projet quand elle sera un minimum validée par des tiers.

Orlando : Je suis parti du même constat qu'Orlando, il y a des techniques qui fonctionnent sans ce racourcissement (Nuss, Vacuum bell - oui ça marche un peu).
Quant à ces essais de technique(s) similaire(s) à l'étranger je n'en ai pas vu l'ombre personnellement mais serais très intéressé si tu peux nous transmettre un lien là dessus!

Arkenciel : Comme je l'ai dit à Orlando je suis d'accord avec toi, le racourcissement des cartilages n'est pas indispensable. Une fois les côtes ouvertes, c'est à dire tirées latéralement vers l'extérieur, le sternum ressorti et éventuellement sa forme corrigée, les cartilages suivront et prendont la forme correcte eux aussi. Le tout est de stabiliser l'ensemble jusqu'à ce que les parties soient en place, puis de les y laisser pour un temps de consolidation assez long.
Dernière édition par OliverTwist le Samedi 07/04/2012 11:23:53, édité 2 fois.
OliverTwist
Pectusien(ne) touriste
 
Message(s) : 9
Inscription : Vendredi 30/03/2012 18:35:21

Message par Arkenciel le Vendredi 06/04/2012 19:58:41

Arkenciel : Comme je l'ai dit à Orlando je suis d'accord avec toi, le racourcissement des cartilages n'est pas indispensable

Attention, je n'ai pas dit cela puisque je pense le contraire. J'ai dit simplement qu'on ne peut pas aujourd'hui refuser une nouvelle opération sous prétexte qu'elle ne raccourcit pas les cartilages puisque certaines comme Nuss ne le font pas non plus.
A LIRE AVANT DE POSTER SVP
Opéré à Lille le 15/07/09 - ablation le 30/12/09
Je suis contre le NUSS pour ces raisons.
Arkenciel
Admin'
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 864
Âge : 34
Inscription : Jeudi 01/05/2008 12:56:58
Présentation

Message par orlando le Vendredi 06/04/2012 21:45:37

L'idée de tirer vers l'extérieur le sternum et les côtes fut la première idée des chirurgiens . Ce fut une vraie boucherie avec des décès en grand nombre en raison d'infections impossibles à vaincre. Nous ne sommes pas des machines ! La méthode nuss pousse le thorax vers l'extérieur et Ravitch fait la même chose . La méthode Ravitch de Lille est moins invasive car le matériel est sous la peau , les muscles et le sternum . Les muscles sont désinsérés et réinsérés . Nuss ne touche ni les muscles ni la peau sur le devant du thorax . En Allemagne , certains chirurgiens pratiquent ces opérations en faisant de minuscules cicatrices . Il faut remarquer que tout est refermé sous la peau . L'idée même de fils qui rentreraient sous la peau et sur lesquels il serait possible de tirer est une vue de l'esprit tant que l'on ne saura pas empêcher les infections de tout détruire.
Récemment , à Valenciennes , une nouvelle méthode a été employée suite à une récidive. Il s'agit d'un hamac fixé à l'intérieur de la cage et qui remplace la barre . Pour le moment,le résultat de cet essai n'est pas connu .Cette méthode permet de réduire les hernies .Sans laisser de cicatrice visible .Pour les pe , pour le moment la cicatrice correspond à la cicatrice que laisse la méthode de Lille ,Valenciennes . A l'hôpital G Pompidou également .
orlando
Maître(sse) pectusien(ne)
 
Message(s) : 1357
Âge : 70
Inscription : Mardi 27/06/2006 8:19:44
Localisation : sud-ouest
Présentation / Photos

Message par Onraryio le Vendredi 06/04/2012 23:24:54

Je rejoins Orlando dans son raisonnement. Même s'il faut toujours explorer d'autres pistes qui pourront même peut-être améliorer au final les solutions actuelles, traiter le PE par l'extérieur me laisse perplexe.

Globalement, la problème est le même que celui avec les dents : soit on met un appareil qui sur la durée modifiera leur alignement (NUSS), soit on enlève tout et on refait (Ravitch).

Nous ne sommes pas mécanique mais organique, nos organes, nos os, nos cartilages évoluent ainsi nous ne pouvons pas toujours avoir tout, tout de suite, le corps est une machine lente.
"L'acceptation est la vertu maîtresse de gens qui n'ont guère d'autre ambition que de vivre tant bien que mal en attendant l'heure de la mort." - Augustin Yanez

[Opéré NUSS 04/2007 - Barre retirée 09/2011]
Onraryio
Pectusien(ne) habitué(e)
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 296
Inscription : Vendredi 24/06/2005 10:21:32
Localisation : 57
Présentation

Message par orlando le Samedi 07/04/2012 11:48:28

Il est vrai que les broches ressortent à travers la peau sans provoquer d'infection . Le problème vient du sternum lui même car il ne peut supporter ce genre de traitement . Le sternum est très sensible aux infections graves;
Nuss est une bonne méthode malgré l'absence de raccourcissement des cartilages. C'est presque étonnant d'ailleurs ! Et pourtant ça fonctionne très bien dans presque tous les cas de pe .
La complexité du problème , lors de l'intervention Ravitch,vient e ce que le chirurgien doit découper des parties de cartilage dans les étuis du pérychondre de nos côtes et par le biais de fils permettre la réossification de ces cartilages raccourcis ! C'est d'une complexité incroyable ! Essayez de transformer un filtre à café en quelque chose de plat. La comparaison donne une idée des difficultés rencontrées .
Ces interventions sont si complexes que très peu de chirurgiens thoracique s'y aventurent .
orlando
Maître(sse) pectusien(ne)
 
Message(s) : 1357
Âge : 70
Inscription : Mardi 27/06/2006 8:19:44
Localisation : sud-ouest
Présentation / Photos

Message par OliverTwist le Lundi 09/04/2012 15:55:19

Si les premiers essais ont été de tirer je pense que c'est à juste titre car c'est bien plus logique. Voir le avantages nombreux qu'il y a à opérer de l'extérieur, cf. les premiers posts. Qu'il y ait eu des échecs cuisants à cette approche au 19 ème siècle n'est même pas à prendre en considération aujourd'hui, la médecine et la chirurgie ont tant évolué depuis, il ne s'agit plus du tout des mêmes disciplines qu'il y a cinquante ou cent ans.

Nous ne sommes pas des machines : justement! donc ça paraît plus logique dans cette optique de faire des corrections de l'extérieur et de les faire peu à peu lentement et en douceur. Pas d'un seul coup en insérant une barre ou en remodelant "au scalpel".

L'argument de la longueur des cartilages est invalidé par le fait que la méthode Nuss fonctionne donc n'en parlons plus. Cela ne signifie pas que les cartilages n'ont pas de rôle dans ce problème, mais que pour ce qui est de la correction du PE on peut passer outre leur raccourcissement.

Bon il y a un argument qui lui me paraît rationnel et factuel c'est celui qui a trait aux infections autour du passage des fils ou pourquoi pas des broches qui sortiraient de la peau - rien n'oblige à utiliser des fils à l'intérieur du corps. Je redoutais à vrai dire ce problème d'infection potentielle. Reste à savoir si il n'y a pas de nos jours des avancées dans ce domaine, de nouveaux matériaux, pensements, ou autres solutions. Je pense que la parole est aux chirurgiens car on ne peut pas se contenter de savoirs anciens ou de "on dit", il faut confronter l'idée et ce problème à l'état de l'art présent.

Je souligne au passage que Nuss n'est pas accessible aux sujets de plus de 25 ans, ce qui est mon cas, j'ai la cinquantaine passée. Quant à la procédure Ravitch ce que j'en ai vu ne m'encourage pas ; mais je peux changer d'avis à l'avenir.
OliverTwist
Pectusien(ne) touriste
 
Message(s) : 9
Inscription : Vendredi 30/03/2012 18:35:21

Message par Onraryio le Lundi 09/04/2012 23:41:27

OliverTwist a écrit :L'argument de la longueur des cartilages est invalidé par le fait que la méthode Nuss fonctionne donc n'en parlons plus.

Je récuse car tu sembles oublier que NUSS nécessite au minimum 3 ans pour forcer les cartilages à se reconstruire selon une nouvelle forme donnée par la barre. La question demeure donc entière. :)
"L'acceptation est la vertu maîtresse de gens qui n'ont guère d'autre ambition que de vivre tant bien que mal en attendant l'heure de la mort." - Augustin Yanez

[Opéré NUSS 04/2007 - Barre retirée 09/2011]
Onraryio
Pectusien(ne) habitué(e)
Avatar de l’utilisateur
 
Message(s) : 296
Inscription : Vendredi 24/06/2005 10:21:32
Localisation : 57
Présentation
Suivant

Retour vers Les Pectus

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité